Sportifs - ostéopathie

Vous comptez vous lancez dans l’aventure d’un semi-marathon, marathon, trail, iron man? Ne négligez pas la préparation de vos évènements sportifs.


La réussite d’un événement sportif d’endurance nécessite le respect de quelques étapes préparatoires.

Primo : passez chez votre généraliste avant tout les événements sportifs

Médecine du sport


Tout d’abord, faites des bilans médicaux (tests d’effort, bilans sanguins) auprès d’un médecin, en particulier et de manière obligatoire un bilan cardiologique. Écartez tous les risques. Mieux vaut prévenir que guérir. Il serait embêtant de louper un petit pépin qui pourrait en devenir un gros.

Secundo : passez chez votre ostéopathe en entretien

Ostéopathe du sport

Votre ostéopathe vérifiera votre équilibre, votre proprioception. Et s’attellera à faire en sorte que votre centre de gravité soit correcte pour que vous ne vous fassiez pas mal en vous entrainant en forçant plus sur une jambe que l’autre.

Il vérifiera vos courbures et enlèvera les éventuelles dysfonctions et raideurs.

Dans quelques cas il vous conseillera de passer chez un podologue pour vous faire faire des semelles de sport, si l’appui n’est pas le bon et le centre de gravité pas possible à atteindre sans risquer de léser des articulations, les genoux en particulier.

Tertio : les chaussures

Chaussures de sport


Privilégiez de très bonnes chaussures, avec un bon maintien de la cheville, un bon soutien de la voute plantaire, et le plus important : un très bon amorti. N’hésitez pas à tester plusieurs paires de chaussures dans le magasin, et à demander l’avis d’un podologue.
Pour certains, une semelle de sport pourra être nécessaire.

La préparation physique à des évènements sportifs


Préparez-vous plusieurs mois à l’avance.


Commencez toujours par des entrainements de cardio légers mais réguliers. 2 fois par semaine pendant 1 mois. Augmentez la durée petit à petit. Puis, augmentez le nombre d’entrainements par semaine, en veillant toujours à avoir au moins 2 jours de repos par semaine.


Commencez toujours un entrainement par un échauffement. Trottinement pendant quelques minutes puis accélération croissante.


Etirez-vous après l’effort. De nombreux coureurs négligent les étirements après les entrainements ou ne s’étirent que les jambes. Erreur !

éenements sportifs


N’oubliez pas que lors de la course, c’est le corps en entier qui court
. Les jambes, mais aussi les bras qui font le mouvement inverse des jambes. Le dos et les abdos sont là pour assurer le maintien de la posture. Donc un bon étirement est un étirement complet : ischios, cuisses, mollet, abdos, dos, épaules, nuque.

Doucement, sans à-coups, pendant plusieurs minutes.

L’alimentation du sportif

Alimentation


Veillez à avoir une bonne alimentation. Suffisamment riche en protéines, mais aussi en féculents et acides gras sains.


Les aliments à éviter seront les produits laitiers (lait, yaourts, crème, beurre), trop acides, ils sont source de douleurs musculaires et de tendinites.


Une bonne hydratation est nécessaire pour éliminer les toxines qui s’accumulent dans les muscles lors des efforts physiques
.

Enfin, prévoyez une période de repos à la suite de l’événement. Au moins un mois.


La spiruline est un très bon complément alimentaire pour cette période de récupération
. Il s’agit d’une algue qui contient du fer, du zinc, du magnésium et plusieurs vitamines, facilitant une bonne régénération musculaire.


La prise en charge ostéopathique en début de préparation assurera que le sportif ne soit pas en déséquilibre postural dès le commencement. Et pendant la préparation s’assurera qu ‘il n’y ait pas de risques de blessures.

Bon entrainement!

Pour toutes questions, n’hésitez pas à me contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *